GABIN

Seul survivant, sa mère met bas dans la neige le 25 décembre.

 

 

Quelques jours plus tard, j’apprends l’existence d’un petit croisé Dogue Argentin, né le 25 décembre, dans la neige, seul rescapé de sa fratrie. Tous ses frères et sœurs sont morts dans l’indifférence générale ! Un truc de fous…
En effet, les propriétaires de la mère de Gabin n’avaient même pas vu que leur chienne, qui vivait dans un enclos, attendait des petits.

C’est dire le peu de cas qu’ils faisaient de cette pauvre chienne qui a fait, la nuit du 24 au 25 décembre, ses bébés dans la neige car elle n’avait aucun abri.

Le lendemain, jour de Noël, Gabin était le seul à avoir survécu à cette nuit glaciale.

 

6 semaines après, alors qu’il allait être vendu, nous réussissons à le récupérer.

Je fais sa connaissance devant la clinique vétérinaire.

Gabin est chétif avec un gros ventre, il a besoin d’être retapé. Nous lui achetons du Petphos croissance, des croquettes de qualité et nous le vermifugeons. Il est bourré de vers… Il est prostré, atone, triste, résigné. Pauvre petit....

En l’observant, je ne peux m’empêcher de penser à sa mère restée là-bas qui doit être bien triste de l’avoir perdu et qui fera sûrement une autre portée dès les prochaines chaleurs. Je m’en occuperai plus tard, pour le moment je ramène Gabin chez moi.

Heureusement, il y a Willy qui est devenu un joyeux p’tit bonhomme, heureux au milieu de ses jouets.

Il accueille Gabin comme s’il comprenait ce qu’il avait subi, Willy a environ 6 mois, Gabin, lui, a six semaines. Par contre, physiquement Gabin est beaucoup plus grand. Willy va jouer les grands frères et lui apprendre à jouer. Ils deviennent de supers copains. Ils dorment l’un contre l’autre, parfois enlacés.


Le 2 avril Gabin rejoint sa famille adoptive. Il a une grande copine, une croisée Dalmatien, sourde, de 2 ans, qui devient sa deuxième maman. Un grand jardin, des maîtres qui travaillent, lui le jour, elle la nuit, et deux petits garçons qui aiment les chiens, tout va bien.


Il y a des demandes, plein de demandes pour Willy mais je n’arrive pas à le donner. J’y suis trop attachée. Marie-Laure, une adoptante merveilleuse voudrait bien le prendre, qui ne craquerait pas pour lui… J’hésite, et voilà qu’arrive un autre chiot.

 

Pour lire la suite, cliquer ICI
 

 

 

Le contenu de ce site n'est pas libre de droit.

Merci de nous contacter pour toute utilisation du contenu.

 

Adresse :

L'Homme et son Chien

BP 50044

28131 PIERRES Cedex

FRANCE

 

© 2014 - L'Homme et son Chien 

               Association de Protection Animale

               Loi 1901, d'intérêt général. 

 

Dominique MARCHIONI, Présidente-Fondatrice