Max 
jeté d'une voiture, errant pendant des semaines, des mois durant...

 

 

1/7


MAX errait dans les rues d’une petite ville de l’Orne (61) depuis au moins trois mois lorsqu’une dame contacte L’Homme et son Chien pour que celle-ci le prenne en charge.

MAX est nourri à droite à gauche, cela arrive souvent pour les chats, mais pour les chiens, c’est bien plus rare… Il vit, jours et nuits, dehors, seul ! Il reste toujours sur un axe routier bien précis, ne s’en éloignant jamais et il commence à devenir familier aux personnes du quartier, mais il n’appartient à personne, il n’est bien sûr pas identifié, et cela ne soucie guère les gens de savoir que ce chien est orphelin et à la rue.

Au bout de deux mois, alors qu’il couche toujours dehors, une vieille dame qui loge dans un appartement au rez-de-chaussée décide de lui offrir l’hospitalité pour la nuit et, le matin, il repart errer dans les rues… La dame qui nous contacte, une voisine, pense que MAX a été jeté par la portière d’une voiture car il a un problème à une patte arrière, sûrement à la suite d’un choc et le fait qu’il reste toujours sur cette route, comme s’il attendait une voiture, lui fait penser cela.

 

L'Homme et son Chien recueille MAX, et le place en famille d’accueil avec deux autres chiens. Il est identifié et vacciné, puis castré car, avec le petit mâle de la famille d’accueil, il y a des accrochages et  c'est un passage obligé à L'Homme et son Chien qui milite pour la stérilisation.

 

Mais MAX à très souvent la patte arrière gauche en l’air lorsqu’il marche ou qu’il court. Le vétérinaire l’ausculte. MAX a très mal à la manipulation, il faut l’anesthésier pour poursuivre l’examen médical. Des radios sont faites et montrent une très claire et très étendue nécrose de la hanche et de la tête du fémur. D’après le vétérinaire MAX doit beaucoup souffrir, il faut l’opérer rapidement.

 

En même temps que nous programmons l'opération de MAX, nous trouvons une famille adoptive.

Cette famille n'a pas de gros moyens et souhaite que ce soit L'Homme et son Chien qui supporte tout le coût de l'opération, ce qui est normal, MAX ayant été accidenté avant son adoption.

En revanche, sa famille adoptive est prête à prendre en charge les deux mois de convalescence de MAX qui vont être particulièrement délicats à gérer car MAX doit respecter des consignes vétérinaires très strictes.  Sans cette intervention, il aurait continué à souffrir terriblement et n'aurait plus pu poser sa patte. Les os se seraient de plus en plus nécrosés et auraient inévitablement conduit à une amputation...

 

MAX est heureux dans la chaleur de son foyer et n'attend plus au bord d'une route que les s... qui l'ont balancé, reviennent le chercher, MAX a, maintenant, une vraie famille !

 

--

 

Le contenu de ce site n'est pas libre de droit.

Merci de nous contacter pour toute utilisation du contenu.

 

Adresse :

L'Homme et son Chien

BP 50044

28131 PIERRES Cedex

FRANCE

 

© 2014 - L'Homme et son Chien 

               Association de Protection Animale

               Loi 1901, d'intérêt général. 

 

Dominique MARCHIONI, Présidente-Fondatrice