LE PINATEX , ALTERNATIVE AU CUIR ANIMAL 

 

 

 

 

Découvrez Piñatex, le cuir à base de fibre d’ananas moins cher et plus souple que le cuir animal…

 

 

Une alternative au cuir animal.


 

L’industrie du cuir animal est responsable de souffrance animale et de pollutions non négligeables.

 

En effet l’élevage industriel et le tannage sont à l’origine de très importantes pollutions.

 

L’élevage industriel de bovin rejette une quantité incroyable de méthane, un gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement climatique. 

La déforestation (pour créer de nouvelles zones de pâturages) est également une conséquence de l’élevage industriel.  Le tannage est quant à lui responsable de pollution des rivières et des nappages phréatiques à cause des importantes quantités d’eau et de composés chimiques (pour certains toxiques) utilisées afin de façonner, assouplir et teinter les peaux avant leur commercialisation.

 

Si la législation européenne est stricte à ce niveau-là, certaines entreprises n’hésitent pas à se délocaliser pour mieux polluer !
 

Carmen Hijosa et son entreprise Ananas Anam propose une alternative au cuir animal avec le Pinatex.

 

Elle explique :

« Nous sommes complètements nouveaux sur le marché. Nous ne sommes pas un remplaçant, nous sommes une alternative. Une alternative au cuir et aux produits textiles à base de pétrole.  

Nous sommes éco-durables,et nous avons une solide base sociologique et écologique »
 

 

 

Du Barong Tagalog au Pinatex .
 

C’est en travaillant dans les années 90 comme consultante dans une fabrique de produits en cuir aux Philippines que Carmen Hijosa découvrit une alternative 100% écologique au cuir animal. Elle s’inspire alors du Barong Tagalog, une tenue de cérémonie des hommes autochtones fabriquée à base de fibres d’ananas. Elle y voit un tissu fin et solide capable de remplacer le cuir qu’elle appelle Piñatex.
 

Entièrement écologique et respectueux de l’environnement, le Piñatex est composé de fibres extraites de feuilles d’ananas. Ces fibres sont récoltées sur les plantations avant de subir un traitement industriel qui aboutira au textile.

Si son apparence originale est semblable à la toile, ce nouveau textile peut facilement être teint, imprimé ou traité afin de créer différents types de textures (et notamment celle du cuir animal).

De plus, la feuille d’ananas étant un sous-produit de la culture de l’ananas, le Piñatex n’a pas besoin de terres supplémentaires pour  être cultivé. Il faut environ 480 feuilles d’ananas soit 16 ananas pour produire 1m² de Piñatex.


Des sacs aux sièges auto.
 

Après une dizaine d’années de recherches et de développement, la designeuse a mis au point des chaussures, sacs, sièges auto, pouffes, chapeaux et accessoires pour téléphone en fibres de feuilles d’ananas.

Consciente de la difficulté d’imposer un matériel durable  sur le marché, Carmen Hijosa, principal propriétaire de l’entreprise Ananas Anam, espère vendre 1000m² de Pinatex chaque année d’ici 2018. Un objectif tout à fait réalisable, sachant qu’elle travaille déjà avec de grandes marques telles que Camper, Puma et le designer Ally Capellino.

 

.

 

Le contenu de ce site n'est pas libre de droit.

Merci de nous contacter pour toute utilisation du contenu.

 

Adresse :

L'Homme et son Chien

BP 50044

28131 PIERRES Cedex

FRANCE

 

© 2014 - L'Homme et son Chien 

               Association de Protection Animale

               Loi 1901, d'intérêt général. 

 

Dominique MARCHIONI, Présidente-Fondatrice